De nouvelles vespasiennes personnalisées pour Le Havre

P1080348Qu’on les appelle toilettes, vespasiennes ou sanisettes, ce lieu public, souvent payant, est indispensable à toute ville. Auparavant, seuls les hommes disposaient d’urinoirs publics, les femmes devaient rentrer chez elle. Il existe encore quelques uns de ces vestiges nauséabonds au Havre (place des Halles et aux alentours de certaines églises).

Lire la suite

Publicités

La Saint Yves reste un rendez-vous obligatoire pour les havrais. Les Fest’Yves 2009, une très belle fête.

P1080785Au cœur du quartier bretons de la ville la plus bretonne hors de la Bretagne, sur cette île historique au cœur du Havre, dans ces ruelles où les goélands sont maitres où les immeubles sentent le poisson. L’âme bretonne est dans son milieu. Depuis toujours nos voisins ont investi ce quartier, appelés par le travail d’un grand port. Depuis toujours, ce petit coin de Bretagne joui d’une atmosphère bien à lui, et depuis toujours, le biniou et la cornemuse rythme la vie.

Lire la suite

Comme tout les ans, les stérilisateurs d’œuf de goéland sont venus sur mon toit au Havre.

chesapeake_bay_gulls_soaringA Saint-François les goélands ne peuvent passer inaperçus, ils sont omniprésents. Ils sont emblématique de ce quartier historique de gens de la mer, pour eux (les gens de la mer), le goéland argenté fait partie du décor. Ils chassent et nichent depuis nos toits, de ce fait ils sont une espèce (l’une des seules) qui vit complètement avec ses hommes burinés par le soleil marin (oui oui, il y a du soleil au Havre). Les avantages d’une telle coexistence sont nombreux, comme les inconvénients, mais sans aucun doute, vivre avec ces colocataires est enrichissant et intéressant socialement.

Lire la suite