Les otages d’AMI au Soudan libéré en cas de procès contre l’Arche de Zoé

darfour_4

La semaine dernière j’avais stigmatisé l’enlèvement de deux femmes de l’association AMI au Darfour. Aujourd’hui, un porte-parole des Aigles africains de la liberté demande une réouverture du dossier des « criminels » de l’Arche de Zoé et de les juger par un tribunal juste.

Lire la suite

Publicités