01 mai 2010. Au Havre comme dans toute la France, la fête du travail pour ne pas travailler après 60 ans

fête du travail le HavreLe traditionnel brin de muguet, la traditionnelle fête du travail. Ce 1er mai 2010 a motivé les français. Au Havre ce matin, les gens sont descendus dans la rue pour fêter notre qualité de vie. Celle-ci est en péril, le président Sarkozy veut passer en force une réforme des retraites nécessaire. Les divers groupes politiques ou citoyens ont battu le rappel. A la demande de la CGT, FO et des autres syndicats, ainsi qu’à celle d’Europe Écologie ou des Décroissants, les havrais sont venus dire à monsieur Ruffenach que nous ne voulons pas de la politique présidentielle où le peuple paie les dépenses des banques. Derrière cette procession joyeuse pour garder nos acquis et pour sanctionner la politique présidentielle, s’anime aussi la volonté d’en finir avec ce système « libéral » où les entreprises font la loi au mépris de la planète et de tout les être vivants.

fête du travail le HavreUne mobilisation importante en cette fête du travail. Par ce beau samedi de printemps le Havre était dans la rue. En suivant le parcours habituel on pouvait prendre la mesure du nombre dans les larges avenues du bâtiment Franklin jusqu’à l’hôtel de ville. Malgré les manœuvres mafieuses du président pour faire tomber le premier mai un samedi, le peuple était sous le soleil pour montrer son ras-le-bol.

décroissanceEurope Écologie était du cortège, troisième force du pays, le mouvement pour la défense de nos intérêts face au lobbies destructeurs fait désormais partie intégrante du paysage français. Le mouvement des décroissants du Havre était également présent. Pour ne pas « suivre une foule qui ne sait pas où elle marche », ils avaient installé un stand face à l’entrée de la zac, les décroissants y offraient des croissants. L’idée d’une croissance infinie est bien morte, les français prennent conscience qu’on ne peut plus consommer pour consommer. Ce n’est pas dans leur intérêt. Les exemples sont nombreux pour montrer la stupidité du système actuel : des crevettes pêchées en Écosse qui sont préparées en Thaïlande et vendues en France, ou bien les voitures françaises qui traversent l’atlantique pour être vendues dans un pays qui construit lui aussi de nombreuses voitures…

fête du travail le Havrefête du travail le HavreDans la rue, de plus en plus de français ont compris que le système libéral actuel n’est pas dans leur intérêt, ni dans celui d’aucun peuple. Le cortège de plus en plus convaincu de cela s’est finalement arrêté devant l’hôtel de ville. Des drapeaux presqu’oubliés ont été dressés devant l’esplanade par des jeunes convaincus de leur message qui aiment à choquer les « politiquement corrects » syndicalistes. Dans un roulement de tambour joyeux la foule s’est enfin dispersée. Sous le soleil chacun est retourné profiter de ce beaux week-end. Certains sont allé refaire le monde sur une terrasse devant une bière, d’autres sont allé chiné au vide grenier voisin devant le muséum d’histoire naturelle, d’autres enfin sont allé allumé le barbecue qui n’attendait qu’une allumette pour s’embraser.

fête du travail au HavreNous ne sommes pas encore au matin du grand soir où, tel le barbecue nous n’avons besoin que d’une allumette pour s’embraser. Mais la colère et le ras-le-bol des havrais est palpable, le rejet d’une politique qui va dans le mur est flagrant. Les français ne veulent plus payer les parachutes dorés des banquiers, même si nos photogéniques ministres nous prêche qu’il est nécessaire de le faire. Le monde est en mouvement pour sauver sa qualité de vie avec sa planète. Il est temps de mettre fin au pouvoir des lobbies qui enrichissent les pollueurs en costumes. Alors ce matin n’a pas été le jour de ces changements, mais il m’a donné l’espoir car les hommes prennent leurs responsabilités, ils veulent changer le système qui détruit la planète sans vergogne et sans bénéfices. Il est maintenant temps de montrer aux politiques qu’ils doivent écouter leurs électeurs et non quelques groupes de pression au poches pleines.

source : LGV

fête du travail au HavreRecevoir les nouveaux billets

Bookmark and Share

lire aussi : Faut il vraiment lutter contre le chômage ? La fête du travail pose la question.

fête du travail au Havre

Pour voir comment se passe le défilé du premier mai à Copenhague

Publicités

7 Réponses

  1. Salut Cédric, j’étais ce matin à coté du cortège où les paroles diffusées par haut parleur portatif étaient des plus crues. Mais là n’est pas l’essentiel de ce que je voulais dire. Je suis d’accord avec toi pour dire que cette politique actuelle ne peut plus durer. Il faut moins consommer certes, mais chaque consommateur devrait faire attention sur l’origine des produits qu’il achète. Pourquoi en effet acheter du raisin d’Afrique du sud, ou, d’Argentine ? Pourquoi ne fabriquons pas nous même ce que l’on sait faire ? Derrière ces interrogations le même leitmotiv le pognon le pognon le pognon le pognon le pognon le pognon !
    Ainsi j’ai pu voir cette semaine un reportage sur le régime de retraite aux U.S.A., du fait qu’ils ne connaissent pas la solidarité, et que l’argent servant à payer les retraites vient en grande parti des spéculations en bourse, et crise aidant, ces spéculations ont chuté d’une manière vertigineuse, conséquence les « caisses » sont complètement VIDES. Ainsi voit-on aujourd’hui des hommes et des femmes Américains âgés de 60 à 80 ans, obligés de se remettre au travail pour pouvoir subsister.
    On ne fera pas croire que la solidarité est obsolète dans le monde où nous vivons, surtout quand on voit ça.
    Notre système de retraite par répartition est un des acquis qu’il faut ABSOLUMENT préservé, non pas pour refuser les évolutions normales d’une société, mais tout simplement pour ne pas voir les vieillard (dans ma bouche ce mot n’est pas péjoratif) se remettre au travail après une vie de dur labeur. J’ai trouvé ça plus que HONTEUX, mais en même temps je ne pouvais pas m’empêcher de penser que ces fameux « fonds de pensions » ont étranglé les entreprises afin qu’elles dégagent au moins 10% de bénéfice quitte à la faire mourir, et ce PARTOUT dans le monde.
    Alors c’est vraiment désolant de voir ces vieux américains se remettre au travail après une vie de labeur, mais après tout, que faisait-il eux même quand leur « fonds de pensions » foutaient toute une industrie avec ses employé ouvrier au chômage ?
    Je pose la question, mais j’aimerais que ce soit les américains eux même qui répondent !

    • oh yeah ! je ne suis pas américain, donc je ne répond pas ! Par contre je suis tout à fait d’accord, il faut se méfier car ce qui parait bon pour quelqu’un (le vieillard américain) ne l’est certainement pas pour d’autres (le licencié français). En tout cas ce petit bain de foule fait du bien

  2. tres bien mais recuperation par l’extreme gauche……

    • Il n’y avait que quelques militants du NPA je ne peux pas considérer ca par une récupération!

  3. faire entendre la voix de la raison à nos politiques me fait (malheureusement) penser à cette expression populaire : « parle à mon cul, ma tête est malade » !!!

  4. Merci pour ces informations! Super utiles. 🙂

  5. Salut Cédric,

    Coté consommation, je fais partie de ceux qui (depuis peu de temps je l’avoue) font attention à la provenance des produits qui atterrissent dans leur caddie. c’est du bon sens et cela ne coute pas grand chose (sinon rien).

    Mais pour rebondir sur le titre de cet article, je sais et depuis très longtemps (bien avant les réformes en cours de discutions) que je travaillerais bien après 60 ans pour la simple raison que j’ai commencé à 24 ans. c’est aussi du bon sens, et je ne saisi pas la cristallisation faite sur l’âge « légal » de départ, pour moi le débat important réside sur la durée de cotisation et sur la pénibilité.

    La contestation retranscrite dans les médias est pour ma part contre productive pour faire avancer les choses …

    PS : c’est toujours un plaisir de te lire 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :