En ces temps difficiles pour l’environnement les ONG se mobilisent

greenpeaceL’environnement est en danger. Ce n’est pas une nouveauté mais l’actualité montre à quel point les adversaires de l’écologie sont influents. Après l’abandon de la taxe carbone annoncé par François Fillon et dénoncé par Chantal Jouanno, Greenpeace publie un rapport sur les activités douteuses de la nébuleuse Koch Industries et ses lobbies. Les ONG réagissent à ces attaques avec leurs moyens (dérisoires face aux lobbies). La Fondation Nicolas Hulot claque la porte du grenelle de l’environnement parce que Nicolas Sarkozy n’a pas respecté ce qu’il avait pourtant signé.

jouannoLes médias ne parlent que de « l’affaire Jouanno », la liberté de parole de l’assistante du ministre Borloo n’a pas plu au président qui s’est empressé de la recadrer. Avec l’aide de son premier ministre Fillon, le président Sarkozy nous a ensuite expliqué qu’une taxe carbone ne pouvait être efficace que si elle est adoptée par l’Union Européenne. Je me permet de préciser que le meilleur moyen de faire adopter une loi européenne, outre le lobbying est de légiférer d’abord nationalement. Je ne me faisais pas vraiment d’illusions quand à la volonté du président d’agir pour l’environnement, mais je n’osais pas imaginer un tel revers pour la planète. Le candidat Sarkozy, comme les autres, avait pourtant signé le pacte proposé par Nicolas Hulot ou la taxe carbone figurait.

carte taxe carboneCe pacte écologique signé par tout les candidats indiquait un ordre de marche avec des objectifs clairement définis pour le grenelle de l’environnement. Revenir sur cette signature, sur cette promesse c’est ouvrir la porte à tout les reculs et blocages pour une législation respectueuse de la planète et prenant en compte l’impact de l’activité humaine sur l’environnement. Nos gouvernants n’ont bien sûr pas agit seuls, ils doivent faire face aux pressions de tout bord. Effectivement les lobbies sont très actifs sur ces questions, que ce soit en Europe, en France où aux États-Unis. Il y a les lobbies des constructeurs automobiles qui réduisent les contraintes d’émissions pour leurs véhicules, il y a les lobbies pétroliers qui veulent continuer de polluer impunément, mais il y a aussi les lobbies écologistes. Ces derniers répondent ainsi aux méthodes influentes et efficaces utilisées. En plus de faire des actions spectaculaires, Greenpeace, WWF, les groupes alter mondialistes ou paysans font aussi du lobbying.

frères KochPar contre il est important de préciser que ce lobbying se fait à des échelles différentes. Lorsque WWF dépense quelques milliers d’euros pour payer un consultant à Bruxelles, c’est en millions que parlent les grandes compagnies pétrolières et automobiles. Greenpeace vient de publier un rapport accablant sur l’une d’entre elle, peut être la moins connue : Koch Industrie. En effet, ce groupe n’est pas en bourse, donc ils n’ont pas besoin de rendre public le moindre budget. Charles et David Koch gèrent le groupe de manière opaque. Cette entreprise inconnue est pourtant présente partout, ses filiales(comme DeMake up,…) et ses fondations agissent et influencent beaucoup de décideurs. Koch et les autres dépensent des millions pour soutenir des pseudo-scientifiques prêts à défendre leurs intérêts. Leurs dernières actions d’éclat : le « climate gate » et le fait de dire que l’ours polaire n’est en fait pas en voie d’extinction…

Dans ce très bon rapport de Greenpeace USA nous apprenons que le groupe Koch est le premier payeur des lobbies climato-sceptiques, juste devant Exxon Mobil et Chevron. Ces « super pollueurs » veulent continuer de détruire l’environnement en s’enrichissant autant, ils ne veulent pas payer pour ce qu’ils polluent. Ils sont prêts à tout pour mettre en doute les thèses scientifiques. Al Gore fut trainé dans la boue (pétrolifère de préférence), aux États-Unis la guerre fait rage et des millions de dollars sont engagés pour convaincre la population. Devant ces puissantes organisations influentes, les ONG font office de petits poucets et le combat peut sembler perdu d’avance.

nicolas hulotMais la population n’est plus dupe, nous savons que les gouvernements sont achetés et que le capitalisme ne vise qu’à enrichir d’avantage les riches. Les gens ne sont plus aussi crédules. La société mondiale a montré à ses dirigeants ce que nous voulons : sauver la planète et notre qualité de vie (non pas consommer mais vivre avec des oiseaux qui chantent et des forêts aux effluves enivrantes). Nous devons continuer le combat face à ces compagnies sans scrupules, nous devons supporter ces ONG qui se battent pour nous et notre environnement. La force est entre nos mains. Ne plus ignorer le trafic d’influence auquel se livrent les grands lobbies pollueurs est déjà une victoire, nous ne sommes plus les moutons aveuglés par les émissions débilitantes et les politiques soporifiques…

source : LGV

Recevoir les nouveaux billets

Bookmark and Share

FNHgreenpeacelivre à ce sujet : Pour la taxe carbone : La politique économique face à la menace climatique
Remèdes de la ruche

Publicités

11 Réponses

  1. C’est évident que les grands groupes vont tout faire pour ne pas payer de taxes carbone ou pas carbone mais toutes les taxes en générales. Mais ces grands groupes que fabriquent-ils ? Des produits que nous consommons ou que nous ne consommons pas ?
    Moi c’est la question que je me pose, je suis pour la préservation de notre environnement, mais on se fait « trimballer » par l’un, puis par l’autre qu’à la fin on ne sait plus où on en est ?
    Déjà que l’écologie soit un parti politique moi je trouve ça aberrant, l’écologie devrait s’imposer à tous sans qu’il y ai une question politique, nous vivons tous sur la même terre , celle-ci est indivisible, nous sommes tous sur le même bateau pour employer une expression plus triviale. Alors quand le bateau prend l’eau il ne faut pas qu’il y ai d’un coté ceux qui écopent et de l’autre ceux qui regardent, il faut que tout le monde écope sans distinction aucune, sinon c’est le bateau qui coule. Si ce n’est pas nous qui faisons ce travail de préservation personne d’autre ne le fera, et je rappel que la «  »planète » (m’énerve ce terme) n’en a rien à faire de notre agitation. C’est nous les humains et nous seul qui pouvons changer les choses, alors si on commençait pas ne plus rouler en « bagnole », combien sont prêt à suivre ???
    Personne bien entendu alors pourquoi les lobbies se gêneraient !

    • Effectivement les lobbies jouent sur notre amour du confort obtenu, effectivement les gens ne veulent pas se passer de leur voiture, il y en a quand même de plus en plus. Ce que je dénonce le plus ici c’est que justement les gens sont prêts à faire des efforts et à changer, pour preuve leurs votes de plus en plus marqués vers l’écologie ; et pourtant les gouvernement continuent d’ignorer ces signes et continuent de recevoir des millions pour protéger des intérêts industriels qui ne sont plus les notres. Alors déjà la société qui aime le confort a du mal à changer ses habitudes, mais si en plus des lobbies viennent nous dire que le réchauffement climatique c’est de la blague, c’est mettre encore plus de batons dans la roue de la vie…

  2. salut
    entierement d’accord avec toi DAN

  3. Bonjour,
    Il me semble que l’un ne pas sans l’autre et qu’on ne peut pas imposer à des particuliers si les grands pollueurs ne font rien. Il faut agir dans les 2 sens :
    – Sensibiliser les citoyens à modérer leurs dépenses énergivores et polluantes
    – Agir sur les grands groupes pour les pousser à proposer des solutions alternatives.

    Ce sont les actions sur ces 2 axes qui permettront à la fois de baisser de manière visible les pollutions et de permettre de proposer des solutions alternatives viables.

    Par exemple, je ne suis pas pour imposer de manière ferme et définitive de l’utilisation des transports en commun à la place de la voiture. Pourquoi ? D’abord, parce qu’il est quand même super pratique de ne pas avoir à se soucier des horaires, des aléas climatiques, des retards. Ensuite, il est aussi agréable d’avoir sa propre sphère personnelle (musique, gadgets en tout genre, …) au lieu d’affronter le cruel monde extérieur et enfin de ne pas s’organiser et anticiper pendant des heures si on a un horaire de retour aléatoire, si on a un détour à faire, un objet encombrant à transporter, etc…

    Bon, sinon, moi, je vais bosser à vélo. Mais je reconais que ce sont des contraintes bcp plus importantes que de prendre sa voiture. Même si je défends (et je crée des émules et des jaloux parce que quand il fait beau, le vélo, c’est sympa) ce mode de transports, je suis vite rattrapé par les fausses (ou vraies) raisons (aller chercher ses enfants, trop loin, trop long…)

    Alors si on agit sur les décideurs pétroliers, automobiles, je pense que cela peut permettre d’accélérer la mise en place de solutions alternatives, au moins pour le transport.

    Concernant les lobbys, je pense qu’on ignore la plus grande partie d’entre eux. Et si les climato-septiques sont revenus, ce n’est pas sans l’aide de financiers avisés !

  4. L’analyse de guillaume est tout à fait pertinente. Une question si je puis me permettre, comment « oblige-t-on » les grands groupes, les politiques et autres décideurs à nous proposer des solutions alternatives quant on sait que celle-ci sont beaucoup moins rémunératrices ?
    C’est une question c’est tout, pas de polémique ici !

    • Une réelle Taxe Carbone par exemple : produire des produits polluants doit couter plus cher. Le principe est de faire payer la remise en état complet l’environnement avant la construction. On peut aussi appeler cela le principe pollueur = payeur mais sans achat de CO2, s’il vous plait 😉

      PS : ne serait-il pas possible de recevoir un courriel quand un nouveau commentaire est posté sur un article qu’on a déjà commenté ?

  5. @ Guillaume. Effectivement cela me semble judicieux de faire payer les pollueurs, mais quand les produits sont fabriqués hors Europe comment fait-on ?
    PS: Pour savoir quand un nouveau message est écrit ici, il suffit de cocher la petite case se trouvant sous SOUMETTRE LE COMMENTAIRE, à coté de : « Avertissez-moi par courriel lors de la parution de nouveaux articles commentaires
    Alors quoi Cédric, je fais ton boulot ! 😉

  6. Ah, ces droits de douane que l’on ne veut pas mettre de peur de représailles de nos camarades chinois….

    @Dan, ok merci. Mais comme c’est écrit articles et pas commentaires, il me semble que c’est un abonnement newsletter et pas ‘nouveau commentaire’

    • Merci Dan de faire effectivement mon boulot. Une taxe carbone juste devrai faire payer l’impact sur l’environnement, ceci deviendrai un facteur économique à prendre en compte, alors qu’aujourd’hui les dégats sur l’environnement ne sont pas pris en compte dans les calculs financiers. Juste un exemple qui nous touche directement au Havre : Une nouvelle barge est arrivée, fabriquée en Roumanie elle a été remorquée jusqu’au Havre ! Et c’est toujours moins cher que de la faire dans notre ville qui était pourtant spécialiste avant la fermeture des derniers chantiers. Si une taxe avait ajouté un cout d’impact sur l’environnement d’un transport si illogique, il aurait été bien moins rentable de faire tout cela. Alors que le cout est élevé pour la planète (c’est une dédicace pour Dan) il n’est pas pris en compte dans les calculs économiques, ce n’est pas logique…

  7. Je reprends le commentaire de Guillaume qui me semble très juste : Ah, ces droits de douane que l’on ne veut pas mettre de peur de représailles de nos camarades chinois….
    Alors comment fait-on ?
    PS : Cédric, si on clique dans la case en dessous de « soumettre etc » on est bien averti qu’il y a un nouveau commentaire non ?

    • En fait Dan, je viens de tester, et je ne crois pas. Guillaume avait raison il me semble que c’est pour s’abonner. Je vais essayer de corriger cela selon la liberté d’agir que me laisse wordpress…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :