Comprendre le Moyen-Orient : Yémen, nouvel enjeu idéologique et géostratégique

Ce pays magnifique coincé au sud de l’Arabie Saoudite est le théâtre d’enjeux modernes. La présence américaine se renforce, le gros voisin pénètre par le nord et l’autorité centrale est remise en cause au sud comme au nord. A la pointe de la péninsule arabique, face à l’Afrique, la Somalie, ses pirates, mais aussi la totalité du trafic pétrolier du Moyen-Orient, le Yémen est central.

lire la suite…

Publicités

4 Réponses

  1. Je ne sais pas comment tu fais pour t’y retrouver dans cet imbroglio que représente cette partie du monde.
    Je pense que ton article s’adresse à ceux ayant déjà une bonne connaissance historique du proche et moyen orient.
    Ainsi, tu ne différencie pas les chiites de sunnites Alors pour ceux qui voudraient en savoir plus quelques mots à propos de cette « séparation » :
    Ali, époux de Fatima, l’une des filles du prophète Mahomet, est à l’origine des deux principales scissions qui ont affecté la communauté musulmane (le kharidjisme et le chiisme). En 656 après JC, il succède à Othman, le troisième calife (ou remplaçant du prophète Mahomet).
    Le nouveau calife et ses partisans (en arabe, chiites ou chi’ites) prônent une grande rigueur dans la mise en pratique de l’islam et l’assimilation des populations conquises. Ils recommandent aussi que le califat revienne aux descendants en ligne directe du prophète. Ils s’opposent sur ces points aux orthodoxes ou sunnites, adeptes d’une application souple de la doctrine musulmane (la sunna).
    En acceptant de s’en remettre à un arbitrage humain plutôt qu’à la justice divine, le calife Ali se met à dos une partie de ses partisans qui sortent de son camp et forment la secte des kharidjites (du verbe arabe kharadja, sortir). L’un d’eux assassine même Ali en 661.
    La secte kharidjite va s’épanouir chez les Berbères d’Afrique du Nord, autour de Tahert (Algérie actuelle). Elle est aujourd’hui très marginale…
    En attendant, les partisans d’Ali, conduits par le fils cadet de celui-ci, Al-Hussein, affrontent les sunnites à Kerbela en 680. Ils sont défaits et la mort d’Al-Hussein va consommer la rupture entre sunnites et chiites.
    Les lecteurs de ton blog pourront ainsi se faire une petit idée de la complexité de la région, complexité accrue par les mouvements religieux.
    Allez comprendre le monde après ça !
    @+ Cédric !

    • Merci Dan pour ces précisions. Effectivement j’aurai pu détailler les différences entre les Chiites et les Sunnites. Mais j’essaie de rester à une page et j’avais déjà tant à dire. En plus tu le fais si bien que ça me ferai de la peine de t’en empêcher… Mais il est vrai que c’est une information capitale pour comprendre le Moyen-Orient, j’y reviendrai d’ailleurs plusieurs fois dans les articles à venir car ce différent est souvent la clef pour comprendre les relations entre voisins…

  2. Régions toujours en conflits. Malheureusement on est loin du romanesque des récits de H de Monfreid ou Hugo Pratt.

  3. ou les interets des USA …..
    trés belles photos et tres bon article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :