Au Népal le premier ministre Pushpa Kamal Dahal maoïste démissionne et le mouvement choisit à nouveau la violence.

images

Les maoïstes ont accédé au pouvoir en 2006 après une guérilla sanglante de plusieurs années. En 2006 le roi Mahendra le mal aimé (il avait fait assassiné sa famille pour accéder au trône en 1998) fut forcé d’abdiquer et les maoïstes entrèrent dans un gouvernement de coalition sans avoir gagné d’élection.

ssssJ’étais au Népal au milieu des zones dangereuses dans le Teraï en 2006. Les attaques des maoïstes sur les chekpost de l’armée étaient quotidiennes et la télévision n’ayant qu’un seul point de vue affichait les « meurtres barbares » de l’armée révolutionnaire. De retour dans les montagnes de l’Annapurna les maoïstes contrôlaient toutes les zones loin des villages. Le permis de trek était d’ailleurs payable aux deux armées. Lorsque je suis parti après un long couvre-feu obligatoire de 3 mois (les népalais ne pouvaient ouvrir boutique ou circuler) les choses se sont accélérés et ont aboutis au changement de régime décrit plus haut.

Depuis, mon envoyé spécial sur place, Ashok, me tient régulièrement au courant des évolutions.

L’intégration des forces révolutionnaires à l’armée régulière avait été le point important des négociations. Mais le ministre des armées le général Rookmangud Katawal rechignait (et on le comprend) à intégrer cette piétaille instable dans ses armées, elles aussi très jeunes et mal équipées. Seul la célèbre troupe de Gurka est vraiment professionnelle, elle est d’ailleurs officiellement intégré à l’armée anglaise et profite d’une réputation qui la précède toujours au combat. Mais je m’égare. Les soldats des deux camps sont tous très jeunes, j’ai rencontré des adolescents tenir maladroitement leur fusil de bois sorti d’un de nos musées.

Pour punir sa mauvaise volonté, le premier ministre congédia alors M Rookmangud Katawal. Dans la même nuit, le président Ram Baran Yadav, lui non plus maoïste, et chef des armées (comme chez nous), rappela le ministre des armées en lui disant de ne pas tenir compte de M Pushpa Kamal Dahal. Celui-ci, devant la claque et la démission de plusieurs autres ministres de la coalition ne put que quitter son poste. Bien fait dire les démocrates. Mais la situation de faiblesse du gouvernement face aux maoïste favorise ces derniers, et ils peuvent imposer beaucoup, ils sont peut-être plus dangereux hors du gouvernement.

Les partis maoïstes ont d’ors et déjà annoncé plusieurs manifestations. Celles-ci vont être violentes et la possibilité de retomber dans la période sombre de la guérilla est proche.

En cette période d’élection en Inde, ou les maoïstes sont bien représentés dans plusieurs états (voir mon article), l’instabilité retrouvée du Népal est la bienvenue pour certains. Les maoïstes veulent le pouvoir et ce projet est accessible, ils l’ont touché du doigt ces dernières années. Mais leurs revendications officielles, rodées en faveur des paysans en cache difficilement une autre plus vénale de soif de pouvoir et d’argent offert par les autres pays du monde. Avec en tête le Japon et l’Union Européenne, le Népal vit en transfusion grâce à ces pays. Le FMI veut en faire une zone de libre échange avec ses méthodes qui ont déjà fait sombrer de nombreux pays. Mais les pays qui ont une vrai influence sur les népalais, les deux géants voisins, la Chine et l’Inde ont tout intérêt à garder un pays fragile entre eux pour faire éponge. De mon côté, j’aimerai que ce pays reviennent enfin à son peuple et non au Dieu capitaliste ou indien ou chinois. La richesse unique de ce pays est sa conservation, le royaume témoin des millénaires a été protégé d’influence extérieur par ses hauts sommets. Mais au jour de la mondialisation et des communications internet, ce joyau du monde est encore plus fragilisé.

Recevoir les nouveaux billets

Bookmark and Share

livre à ce sujet : Histoire Politique du Nepal – aux Origines de l’Insurrection Maoiste

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :