La plus grande démocratie du monde, l’Inde complexe ou le bulletin vaut 1€50.

foule

Pendant un mois, 714 millions d’électeurs vont voter pour les élections législatives. Une prouesse que seule l’Inde peut réussir. Mais à quel prix ? Au Bihar une voix coûte environs 1€50, en Uttar Pradesh la reine des intouchables, Mayawati Kumari domine l’état le plus peuplé, tandis qu’en Andhra Pradesh les maoïstes bloquent les bureaux de vote.

india-political-mapChaque village reçoit sa petite troupe quotidienne de candidats en campagne. Accompagnés de tambours et de petits cadeaux, ils arpentent les campagnes du Bihar et des autres états. Dans ces villages, parmi les plus pauvres d’Inde, un sac de riz ou un travail à la journée ne se refuse pas. Pour 150 roupies (1,50€) Raju est d’accord pour marcher toute la journée avec le drapeau d’un parti, peu importe lequel. A la fin de la journée de la campagne, un assistant du candidat distribue les billets. Cette pratique est une habitude, les candidats qui gagnent sont toujours ceux qui ont assez d’argent. Une espèce de post-maharaja millionnaire élu pullule dans certains états.

Contre les habitudes et les préjugés des castes, Mayawati Kumari est la femme forte de l’Uttar Pradesh. Elle représente les intouchables de l’état (toutes les castes impures comme les bouchers, les brûleurs de cadavres ou les lavandières). Elle peut accéder au siège de premier ministre de l’Inde, une femme, intouchable ! Bien sûr, beaucoup de résistances et d’argent tendent à l’empêcher d’atteindre ce fauteuil. De là qu’elle soit assassinée par des extrémistes hindous il n’ y a qu’un pas.

medium_couverture_india_today_small2Dans les états du sud et de l’est les maoïstes attaquent les bureaux de vote. Depuis 40 ans des « défenseurs du peuple » tentent par tout les moyens d’obtenir le pouvoir. Des grandes villes comme Kolcatta (ex Calcutta) tombent et bien sûr la seule révolution qui se fait est celle de l’argent. Aussitôt au pouvoir, comme les autres, leur but est de s’enrichir.

Au Cachemire, les violences redoublent entre les indépendantistes et les autorités. Bref la plus grande démocratie du monde a beaucoup de mal à rester démocratique. Probable dirigeant d’une future coalition, l’actuel premier ministre Manmohan Sinh est un sikh du parti du congré. C’est donc cette démocratie ou règne des dynasties (famille de Nerhu) tente donc pendant un mois d’élire ses représentants

_44382845_soldiers_del_gv_ap4161Ils auront la lourde tache de s’occuper d’un tel pays où les religions s’entremêlent dans un univers hindouiste omniprésent mais tolérant (dans son ensemble, il y a toujours des extrémistes). Où l’armée la plus grande du monde (en fantassins) qui possède l’arme nucléaire frictionne avec une autre puissance nucléaire qui se radicalise, le Pakistan. Un pays où les inégalités sont criantes et la pauvreté endémique.

23_07_08_singh_22_wd_india_vote_ap1_5_imagelargePourtant l’Inde « fonctionne » avec ses particularités propres, elle reste un exemple dans bien des domaines. La plus grande démocratie du monde à beaucoup de leçons à donner et peut inspirer beaucoup d’autres démocraties en mal d’avenir si l’on prend la peine d’ôter nos œillères occidentalistes.

maoistes

Recevoir les nouveaux billets

Bookmark and Share

livre à ce sujet : Cette nuit la liberté

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :