Le Pape Benoit XVI, à droite toute …

film-amen-affiche-2

En annulant l’excommunication des quatre évêques de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X qu’il avait lui même signée sous les ordres de Jean-Paul II, Benoit XVI regarde du côté intégriste de la chrétienté. Il y a vingt ans, il avait, au nom du saint-père exécuté ces excommunications. Peut-être à l’époque déjà il n’était pas d’accord avec son pape. En tout cas la réintégration des quatre évêques de cette « fraternité » est emblématique de la nouvelle politique du Vatican, surtout avec le négationniste R. Williamson.

art_633324

Cette politique est confirmé lors de la tournée du pape en Afrique. A chaque fois dans son avion (pour éviter les hués ou pour montrer au monde que comme Obamma ou Sarko, il a un avion, et une empreinte carbone), Benoit XVI a fait des déclarations, toujours médiatiques, à l’encontre du bien fondé du préservatif dans la lutte contre le sida. Ils ont beau nous expliquer que la fidélité à sa femme est l’arme ultime au sida, reste que nous sommes des hommes, et utopie mise à part, la capote sauve plus de vies que la fidélité.

Ces deux évènements ajoutés à l’excommunication d’une mère brésilienne (qui a fait avorter sa fille violée et enceinte, à neuf ans !!!) prouvent sans conteste un retour à l’intégrisme. Apparemment, Jean-Paul II aura été une exception.

Le ou les mobiles de ce revirement ne sont peut-être pas clairs, toujours en est il que par ce geste (annulation d’excommunication de Williamson et ses amis) l’église ne cherche pas l’apaisement avec les sionistes. Après avoir critiqué l’Islam il y a quelques mois, l’église s’isole et se radicalise par rapport aux autres forces religieuses. Le moment fut bien choisi : juste après les attaques israéliennes sur la bande de gaza.

Benoit XVI n’a jamais caché son orientation radicale, s’est en connaissance de cause qu’il a été nommé. Donc, pourquoi se renforcement des extrêmes ? En périodes de crises, les extrémistes religieux ou politique sont toujours mieux écouté que les autres : la crise de 29 nous a tout de même apporté le fascisme ! Comme le petit Sarko, Benoit XVI rameute à droite pour gagner. Mais pour gagner quoi ? La course à la croissance pardi. Pour combattre la montée des extrêmes, rien ne vaut se l’approprier. Sur le « front » africain et américain, le Vatican aimerai voir ses églises croitre aussi rapidement que celles des « nouvelles » religions (baptistes et autres). Sur le front européen, le Vatican aimerai faire la messe dans les caves des HLM, recruter et embrigader avec autant de résultat que l’islam.

400px-damanAinsi, l’église de Rome, recrute à droite et cherche l’affrontement, au moins médiatique avec les autres religions, chrétiennes inclues. Comme eux, gardons les yeux sur les chiffres, et voyons si la fraternité sacerdotale saint pie X avec ses 200 000 fidèles augmente réellement le nombre et l’influence des catholiques.

PS: AH si les religions servaient vraiment à propager l’amour et la compassion…

Recevoir les nouveaux billets

Bookmark and Share
Publicités

Une Réponse

  1. Malheureusement, cela fait bien longtemps que le saint siège a déserté la voie de l’amour et de la compassion ( le message de Yésousse quoi..) pour des calculs politiques plus que douteux…( en vrac, on peut citer Innocent III et les Cathares, Pie XII et le régime hitlérien, Benoit XVI bien sûr et tant d’autres…)
    et certains enfoncent le clou : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jbQ15UNW4s57XCMGdji6xvagyVMA

    Aimez vous qu’y disaient….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :